MAD02-PC-image

M.A.D. « au court bouillon »

Permis de construire de notre première maison autonome durable validé !

en savoir plus sur les M.A.D. ?

DSF5545_low

La lampe aux oiseaux

Une série de lampes sort maintenant de mon atelier.

Design, mais tout en simplicité, elle est à la fois élégante et bucolique.

Elle sert à embellir votre quotidien, par une lumière douce qui n’invitera pas un OVNI dans votre salon, mais tout simplement de petits oiseaux.
J’espère qu’elle vous plaira.

Merci à mes premiers acquéreur, et bienvenue aux nouveaux !!

Carte-Postale-MAD-01

L’année sera M.A.D. !!!

Les aventures de la M.A.D. ont commencé,

pour en savoir plus sur nos maisons autonomes durables, cliquez ici

La-nouvelle-plage

Koum kapi

Réaménagement de la zone côtière de Koum Kapi en Crète

Avec Maria Anastasia Kefalaki et Alexandros kleidonas

Cartes de Visite BLarchi

Notre atelier d’architecture

Le site de « Blondeau & Loubet Architectes » est maintenant ouvert !

Pour une architecture plus humaine, autonome et durable, c’est le retour vers l’architecture !!!

PAILLELAND-001

WSD2013 / The Mew’s Theatre

Avec Maria Anastasia Kefalaki

voir plus

interieur

12m² !!

avec Guillaume Loubet et Maria anastasia Kefalaki

voir plus

AgeDePruneflyers

L Age de Prune

Au Theatre de l Opprime

DSCF1242

L Age de Prune

Scénographie, de la pièce « Age de Prune » d’Aristides Vargas, avec M-A Kefalaki

mise en scène J-P Denizon, avec A.Arias et J.Henning

axo

Culburb Competition – Rajka

Avec Guillaume Loubet et Maria Anastasia Kefalaki

voir plus

panneausmall

3rd prize of oistat architecture competition 2011

with Maria anastasia Kefalaki and Julia Henning da Silva

read more ?

13 PERS Rooftop

A small step on the roofs, a big step for the town ? /diplome

Un petit pas sur les toits, un grand pas pour la vi(ll)e, c’est démontrer l’idée que la ville peut se renouveler sur elle-même, par un projet qui pose ses fondations sur son histoire ; montrer comme les toitures peuvent combler la plupart des lacunes d’un système urbain déjà très structuré. C’est aussi proposer une nouvelle façon d’ « habiter sa ville » à un réseau d’habitants, une notion de liberté, partagée, qui rapproche et qui solidifie la notion de bien être de manière humaine, contrairement à la tendance que manifeste généralement la densification à l’extrême. Et c’est à la fois montrer comment la ville pourrait avancer vers son autogestion énergétique, et faire un grand pas quant au respect des ressources naturelles et de son environnement.

Read more ?